L'aromathérapie pour mieux dormir !

insomnie mal dormir somnifères

1

Insomnie quand tu nous tiens.

L’insomnie est généralement la conséquence d’une anxiété plus importante que d’habitude, liée à des circonstances vécues comme très stressantes : un souci personnel, familial, une surcharge de travail trop importante…

Les français avalent trop de somnifères et d’anxiolytiques. Le plus souvent c’est la durée de prescription qui pose problème. Cette surconsommation expose l’individu à un certain nombre d’effets secondaires:

  • Des troubles cognitifs
  • Des risques de dépendance
  • Une diminution ou une augmentation de l’appétit …
  • Des troubles de la libido

Selon l’ANSM* : « La tendance forte de l’augmentation d’utilisation de ces 3 classes de médicaments s’est encore amplifiée en 2021 avec des hausses des délivrances de +5% à 13% selon les médicaments » – anxiolytiques – hypnotiques – antidépresseurs.

L'aromathérapie

2

Comment miser sur l’aromathérapie et favoriser un sommeil réparateur ?

Pour reposer le corps et l’esprit, rien de mieux qu’une bonne nuit de repos.

Nous passons plus d’un tiers de notre vie à dormir, pourtant le sommeil est souvent perçu comme un passage obligé car notre emploi du temps regorge d’activités plus importantes les unes que les autres.

Le sommeil est régénérateur, il améliore notre capacité de concentration, régularise notre apport calorique, nous permet de refaire le plein d’énergie et aide notre corps à lutter contre les troubles d’ordre physique ou mental.

En tant que naturopathe, je conseille aux personnes que j’accompagne une routine du soir, car c’est un bon départ pour déconnecter le mental et créer un environnement propice au sommeil.

L’anxiété, la peur, l’inquiétude et les ruminations sont des barrières à un sommeil réparateur. 

Pour créer cet environnement, en plus des bonnes pratiques, l’aromathérapie va venir soutenir et stimuler la capacité qu’a notre organisme à créer un sommeil de bonne qualité et apaiser ces sensations d’inconfort.

Perrine Six naturopathe aromathérapie

3

Quelles huiles essentielles choisir et comment les utiliser ?

Lavande officinale : Prendre quelques respirations profondes, en respirant l’huile essentielle au moment du coucher. On peut aussi y déposer quelques gouttes (3-4) sur le coin de l’oreiller.

La lavande apaise les tensions, diminue le stress, et ses effets sont calmants et sédatifs.

On peut l’utiliser également en diffusion (un quart d’heure avant le coucher).

Camomille romaine : Appliquez 2 gouttes à l’intérieur des poignets, la zone du plexus solaire et sur les glandes surrénales, le long de la colonne vertébrale, respirez profondément.

La camomille romaine a une action calmante sur le système nerveux. Elle a aussi un effet anxiolytique.

Le petit grain de bigarade :  Déposez quelques gouttes d’huile essentielle de Petit grain bigarade (3-4) directement sur l’oreiller avant le coucher. Elle va vous soutenir dans les difficultés d’endormissement. Vous pouvez également l’utiliser dans votre bain chaud pour vous détendre (en synergie avec l’orange douce par exemple) pour un bain relaxant avec du sel d’epsom. Dans votre bain chaud, veillez bien à mélanger 2 gouttes d’huile essentielle avec une huile végétale (amande douce) pour éviter un contact direct avec la peau.

Ylang Ylang : Déposer une goutte sur le plexus, elle est calmante et agit d’avantage sur l’agitation du mental. Cette huile est hypotensive, elle fait baisser la tension artérielle.

Néroli : L’huile essentielle de Néroli va venir calmer les palpitations et favoriser le bien-être, angoisse, anxiété, déprime, fatigue. Lors d’un cauchemar par exemple, des palpitations d’origine nerveuse, je vous conseille d’ appliquer 1 à 2 gouttes sur l’intérieur des poignets.

huile essentielle lavande

4

Comment les choisir  ?

Les huiles essentielles les doivent être labellisées et sourcées, contenir des essences pures et non diluées extraites directement des plantes.

Les principe actifs des plantes concentrées dans des huiles essentielles doivent être 100% naturelles et de qualité.

Maintenant vous pouvez faire de beaux rêves…les huiles vont vous soutenir sur le plan thérapeutique mais également émotionnel.

Les huiles essentielles ne peuvent pas être utilisée par la femme enceinte et allaitante, ainsi que par les enfants en dessous de 8 ans. Pour l’application directe faire un test dans le creux du coude (possible irritations).

*ANSM: L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé

Retrouvez moi sur :

Partagez cet article